.   L'ancien président américain George W. Bush a raconté comment, après avoir été l'homme le plus puissant du monde, il avait été contraint en quittant la Maison-Blanche de ramasser lui-même les crottes de son chien, a-t-on appris dans un journal américain.

   Au cours d'une conférence organisée dans une université du Texas où il réside, Bush a indiqué que, peu après avoir quitté Washington, il a dû gérer une situation que l'étiquette lui épargnait auparavant : ramasser une crotte de son fidèle chien Barney sur la pelouse de son voisin.

 

   "   Dix jours après la fin de ma présidence, je me suis retrouvé là avec un sac en plastique à ramasser ça, ce que j'avais pu éviter pendant huit ans ", a confié l'ancien président des États-Unis, cité dans un article du Tyler Morning Telegraph.

   Les termes ont été confirmés par son bureau.

 

.

Retour à l'accueil