20.54. Un frisson le secouait, il ne luttait déJà plus, emporté par l'éternel désir, à étreindre, à respirer en elle toute la délicatesse et tout le parfum de la femme en fleur.

   " Prends-moi donc puisque je me donne ! "

 

. 18.15. Quand l'imagination prend le pouvoir...

 

   J'observe François Hollande à la tribune. Soulier vernis. Profil long et pointu, sont-ce des Church's, modèle Richelieu ? Mais le bout du soulier se relève, n'aurait-il pas les pieds plats monsieur Hollande. Et si cette hypothèse un peu désopilante - après tout le président a bien des talonnettes - était avérée, ne doit-on pas se poser la question de savoir si les pieds plats sont susceptibles d'avoir une influence sur la manière de gouverner.

 

   Il y en a qui n'ont vraiment rien à faire de leur journée.

 

.17.28. Eh bien avais-je tort de suggérer que l'on pouvait appréhender l'existence comme la lecture d'une bande dessinée.

   Serge Letchimy, député de la Martinique, a provoqué à l'Assemblée nationale cet après-midi  le départ en masse des députés UMP et la levée de la séance en déclarant : " Mais vous, M. Guéant, vous privilégiez l'ombre, vous nous ramenez jour après jour à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration ", avant de se référer, au " régime nazi ".

    Incroyable mais vrai pense le citoyen qui entend ce type de déclaration.

 

    Je dois dire que pendant cet incident j'étais allé ce même après-midi, faire un tour non pas du côté de chez Swann mais du côté de Zola, et ai approché le docteur Pascal que tangente le délire de la persécution avant que lui, cinquante neuf ans, dans l'air suave d'une nuit s'entende déclarer par sa nièce Clotilde, vingt cinq ans :

 

   " Il n'y a que nous deux, et c'est toi que j'aime, et tu m'aimes, je le sais bien, et je me donne...3

 Un frisson le secouait , il ne luttait déJà plus, emporté par l'éternel désir, à étreindre, à respirer en elle toute la délicatesse et tout le parfum de la femme en fleur.

   " Prends-moi donc puisque je me donne ! "

 Ce ne fut pas une chute, la vie glorieuse les soulevait, ils s'appartinrent au milieu d'une allégresse. "

   Après ça il n'y a qu'une chose à faire, fermer le livre, fermer, les yeux et de se taire.

  " Prends-moi donc , puisque je me donne !

 

. 12.37. " Bernard-Henri Lévy, à peine désengagé de sa guerre si rentable en Libye, se livre maintenant à une nouvelle expédition contre le FN. Ce belliciste de luxe, ce vibrion changeant de conflit comme de chemise mériterait de se, de nous reposer un peu. " 

   Philippe Bilger, ancien avocat général à la cour d'assises de Paris, sur le Huffington post. 

 

. 12.29. M. Poivre d'Arvor, fini, F,I,N,I... On vous a assez vu, vous n'innovez plus, vous ne charmez plus, votre émission Place Publique sur FR3 a sombré ou presque et gît sur le flanc comme le Concordia. Vous avez fait votre temps. 

 

. 8.00 . Décliner sa vie comme une bande dessinée.

   Ouvrir sa journée comme l'on ouvre un album de bande dessinée. Chaque journée est une page. Chaque heure est une planche de la page contant une séquence de l'histoire. Et au bas chaque page, une question; que va t-il se passer sur l'autre page. Parfois la page est fade, sans relief, une autre nous livre couleur et aventure. Demain est toujours un autre jour. Chaque heure est toujours une autre heure.

.

Retour à l'accueil