Le président du Mouvement démocrate (MoDem) François Bayrou a promis devant quelque 600 personnes ce dimanche 26 Septembre 2010, en clôture de l'université de rentrée de son parti dans le Var, " Trois révolutions" : celles de la vérité, de la simplicité et de la démocratie, pour changer la société française en 2012.

 

   "   Des moments difficiles, nous en avons connus plus que d'autres, sans doute, parce que la tâche de ceux qui veulent changer le monde est plus difficile  ", a-t-il dit.

   Se présentant comme le seul candidat crédible du centre, parce que le seul indépendant, il s'est employé à dénoncer les dérives du gouvernement sur l'affaire Bettencourt, le dossier des Roms et ses conséquences internationales, au cours d'une séquence qu'il a rebaptisée " l'été meurtrier ".

 

   Selon François Bayrou, "   Trois révolutions " sont aujourd'hui nécessaires pour " changer la conception et la perception de la vie politique française ".

   " Il faut de la vérité. Ce n'est pas seulement un vertu morale, c'est une philosophie de l'action", a-t-il expliqué.

   "   Il faut (aussi) de la simplicité", a-t-il poursuivi. " les grandes entreprises sont toujours simples, compréhensibles " pour que " les peuples les entendent et y adhérent ", a-t-il fait valoir. Il s'est engagé sur deux chantiers prioritaires, "éduquer les enfants" et " reconquérir la production pour la relocaliser si possible en France ".

  Enfin François Bayrou a dit vouloir " réconcilier la République avec la démocratie ".

 

   "   La campagne présidentielle démarrera en décembre 2011 ", a expliqué François Bayrou à la presse. " Avant, ce sont des escarmouches ".

.

Retour à l'accueil